Surtensions

 

Surtensions - Olivier NOREK

 

4ème de couverture : Cette soeur acceptera-t-elle le marché risqué qu'on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels - un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur - se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?

Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance...

Pour cette nouvelle enquête du capitaine Coste, Olivier Norek pousse ses personnages jusqu'à leur point de rupture. Et lorsqu'on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.

 

Mon avis :  un 3ème titre de cet auteur qui vient confirmer mon ressenti des 2 précédents car voilà encore un livre qui fait partie de ceux que l’on a hâte de terminer… et que l’on regrette d’avoir fini.

Tous les ingrédients sont à nouveau réunis.

La construction de ce livre diffère un peu des 2 précédents (Code 93 et Territoires) et si j’ai craint après les 1ères pages de ne pas retrouver ce que j’avais apprécié dans les précédents, très vite j’ai su que la plume était toujours présente. J’aime chez cet auteur sa façon d’aborder les sujets sensibles et d’actualité de façon aussi « limpide », mais aussi (et surtout !) ce contraste entre l’enquête – centre du livre - et ce qui peut se « lire entre les lignes » qui touche toujours de près ou de loin un évènement politico-social. 

Une façon bien à lui de nous livrer de l’intérieur un milieu bien souvent bafoué et critiqué en nous emmenant au travers de ses enquêtes dans le fonctionnement de son équipe, leur conscience professionnelle, l’entraide mais également la souffrance que peuvent ressentir ces agents qui vivent en permanence avec l’esprit pollué par leur enquête… et parfois même avec une pression hiérarchique dénuée de toute cohérence du « terrain ». C’est également ce que j’apprécie chez cet auteur : cet envers du décor. 

Il nous montre également l’univers carcéral et tous ces travers, mais aussi la justice et son manque de cohérence en matière de sécurité. Bref des milieux décrits à fleur de peau qui ne font que confirmer que tout ce système est totalement inadapté à la société actuelle. 

On y découvrira au fil des pages l’interaction entre différentes affaires et on passera de l’émotion à l’adrénaline. 

Nul doute qu’une adaptation cinématographique serait un pur bonheur pour nous tenir en haleine. Le livre est tellement imagé à lui seul ! 

Triste d’avoir terminé cette lecture tellement j’ai été « emmenée » durant ces 500 pages. J’espère qu’il y aura un prochain…

Un très gros coup de coeur.