15 mai 2015

 

 

 

Lectures mai 1

 

Chop Suey - Françoise CADOL

4ème de couverture : Chop Suey, c'est l'histoire de trois femmes et d'un homme qui vont réaliser qu'ils sont les personnages d'une peinture et que quelqu'un les regarde : un spectateur.

Chop Suey, c'est aussi l'histoire d'un regard. Le regard de ce spectateur qui entre dans la toile et qui fait de la toile son paysage mental. Entre ces deux réalités, il y a un pont. Une passerelle, sur laquelle vont s'affronter les lois et les désirs des uns et des autres.

Nous sommes à Chicago dans les années 30. Le jazz est à la mode. Quatre personnes sont assises dans un café, quatre personnes qui, apparemment, n'ont rien à se dire et qui ont tellement de choses à raconter ! Tout au long de ces vies qui se croisent, des confidences et des règlements de comptes, une tension naît, de plus en plus pesante, de plus en plus insistante.

 

Mon avis : Lecture d'une pièce de théâtre d'après le tableau d'Edward HOPPER du même nom (Chop Suey).

 

chop-suey

C'est Eiline qui m'a donné envie de lire ce livre. J'ai eu du mal à le trouver, mais une fois entre mes mains il a fallu que je le lise d'une traite tant les émotions étaient présentes, et tant j'avais cette sensation de voir une pièce de théâtre et non pas de lire un livre.

Une théière inépuisable, un spectateur peint sur le tableau auquel on s'adresse, des couleurs, de la moiteur, le tout sur un air de jazz. L'impression que ce tableau est vivant et contrairement à son aspect figé, on le voit bouger, évoluer et les personnages se déplacer !

Difficile d'expliquer mais l'ambiance et l'atmosphère sont réelles à la lecture. Un pur régal même pour les yeux tant les descriptifs amènent l'esprit à regarder une toile plutôt qu'à parcourir des écrits.

Un réel coup de coeur.

 

 

 

**********

 

Je n'étais qu'un fou - Thierry COHEN

 

4ème de couverture : A la fin de ce roman, je serai mort.

New York, Upper East Side. Samuel Sanderson est un écrivain célèbre et adulé qui profite de sa notoriété pour séduire ses lectrices. Mais un jour tout bascule. Samuel reçoit des messages étranges d'un inconnu qui prétend être lui dans vingt ans.

L'écrivain décide de se lancer dans une enquête incroyable pour prouver à son entourage comme à lui-même qu'il n'est pas en train de sombrer dans la folie.

Mais en ressortira-t-il indemne ?

 

Mon avis : Un coup de coeur.

Roman autobiographique ? Tout laisse à le croire.

J'ai été happée par cette lecture. Je me suis sentie dans la peau d'un auteur. L'envie et le besoin d'écrire et la déroute que cela peut entrainer quand la notoriété arrive.

Comment faire la part des choses entre plaisir d'écrire et plaisir d'être lu ?

Un mélange de roman sur fond de thriller, l'histoire d'un homme qui se perd dans une spirale de luxure via les réseaux sociaux.

Une belle façon de démontrer que ces nouvelles façons de communiquer peuvent être source de beaucoup d'enrichissement mais de beaucoup d'addiction et de perte de soi-même.

Extraits :

"Avant, une personnalité du show-biz était intouchable. Elle vivait dans un monde à part, une dimension parallèle et cela faisait rêver les gens. Quand j'étais petit j'adulais certaines vedettes. Je regardais leurs rares photos avec dévotion et imaginais leur vie ! ]... [Avec le développement des médias et l'arrivée d'internet on a commencé à en raconter plus, à en montrer plus. Puis la vie des vedettes est devenue un show permanent. On sait comment elles vivent, avec qui elles couchent, ce qu'elles mangent... Fini le mystère ! Elles sont devenues des personnes banales qui rient, pleurent, baisent et chient !]... [Et ce nivellement par le bas a conduit à ériger au rang de vedettes de parfaits inconnus, incapables de faire quoi que ce soit de leur vie ni même de prononcer une seule phrase sans faire de fautes. Maintenant n'importe quel gamin pense qu'il mérite de faire partie du show-biz, de passer à la télé, de voir sa tronche dans les journaux et ne respecte pas les vrais artistes, ceux qui sont arrivés au faîte de la notoriété à force de talent et de travail.]

Un coup de coeur qui me donne envie de lire ses autres romans car j'ai aimé son style et sa façon profonde de décrire ses émotions.

 

 

**********

 

Territoires - Olivier NOREK

 

4ème de couverture : Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste et de son équipe, le calme semble être revenu au sein du SDPJ 93. Pas pour longtemps, hélas ! L'exécution sommaire de trois jeunes caïds va les entraîner sur des pistes inimaginables.

Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un chef de bande psychopathe d'à peine treize ans, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire découvert mort chez lui, torturé... et Coste se retrouve face à une armée de voyous impitoyables, capables de provoquer une véritable révolution.

Mais qui sont les responsables de ce carnage qui, bientôt, mettra la ville à feu et à sang ?

 

Mon avisUn livre offert par mon amie Lilly dévoreuse de livre (dont j'ai déjà parlé ) - qui plus est dédicacé par l'auteur lors du salon du Polar de Lens -.  

J'avais adoré son 1er livre (Code 93), j'ai eu un vrai coup de coeur pour celui-ci également.

Un policier qui tient en haleine du début à la fin. Peu de livres me font cet effet de ne pas réussir à les lâcher tant que je ne les ai pas terminés, cela aura été le cas des 2 titres de cet auteur.

Une intrigue policière sur fond de complot politique. Je pense que l'auteur met bien en évidence les dessous des complots politico-sociaux. Dans une cité de banlieue dite sensible, comment faire pour mettre le "feu aux poudres" et en tirer parti politiquement ?

Comment chaque personnage, de cette toile d'araignée humaine tissée par une seule quête de pouvoir politique, peut amener tout individu à dépasser ses propres valeurs ?

Un bon sujet social à lire absolument !

Un vrai coup de coeur pour ma part qui n'est pas sans me rappeler le livre "Place Beauvau" qui m'avait vraiment marquée il y a une dizaine d'années.

 

 

**********

 

La compassion du diable - Fabio M. MITCHELLI

 

4ème de couverture : 1963 - Une nuit dans l'Ohio... impulsive. Suivront des corps, dans des barils en plastique. 1981 - Deux enquêteurs, hantés par leur passé. Le cannibale de Cleveland... et vous. Votre compassion... celle pour le diable.

 

Mon avis : Egalement offert par mon amie Lilly.

Intriguée mais pas certaine d'avoir le "coeur bien accroché" pour m'attaquer à ce récit, elle a fini par me l'offrir - qui plus est, également dédicacé par l'auteur - puisque ce dernier était présent également au salon du Polar de Lens (la chance d'avoir une amie qui parcourt les salons !).

L'auteur s'est inspiré de l'histoire vraie de Jeffrey Dahmer, l'un des pires tueurs en série nécrophile et cannibale, auteur de barbaries innimaginables. L'auteur prévient dès les 1ères pages de la rudesse des lignes qui suivent... et heureusement.

On découvre là un personnage dénué de toute limite, où s'entremêlent la douleur d'une enfance brisée, l'ingérable besoin de séduire puis de tuer, dépecer et violer ses victimes.

Le tout sur un fond d'odeur pestilentielle. 

Les autres personnages viennent s'imbriquer dans cette histoire, où tout se mêle et s'emmêle.

Une découverte pour moi d'avoir été capable de lire ce genre d'écrit tant la dureté du sujet abordé peut sembler rédhibitoire.

Une lecture qui ne laisse pas indemne mais à ne pas prendre en livre de chevet à mon sens !

 

 

**********

 

 

Bientôt quelques "p'tites bricoles" à présenter...

quand la météo sera plus clémente pour prendre des photos !

 

 

 

Posté par LA PTITE BRICOLE à 14:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :